Formation de formateurs - Catalogue FEI / DAIC

Dispositif de formation de formateurs et d’acteurs intervenant auprès de publics migrants dans le champ du

développement des compétences de communication

en français langue étrangère ou seconde (FLE/FLS)

ou des compétences clés

 

2010 - 2011 - 2012

.

 

 

Responsable du programme

Anne VICHER

ECRIMED’

 

Tél. 01 47 07 77 12 / 06 81 96 30 19

ecrimed@gmail.com /avicher.ecrimed@gmail.com

 

 

FONDS EUROPÉEN D’INTEGRATIONfei

 

logo ecrimed

daic1

 

 

 

Direction de l’accueil, de l’intégration, et de la citoyenneté

 

 

 

Qui finance ce dispositif de formation de formateurs?

 

Ce dispositif est financé par le FEI (Fonds Européen d’Intégration) et la DAIC (Direction de l’Accueil, de l’Intégration et de la Citoyenneté / Ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire).

 

Les modules de formation sont gratuits pour les participants ou les organismes qui veulent participer à l’un ou l’autre de ces modules.

 

 

A qui s’adresse ce dispositif?

 

Ce dispositif de formation de formateurs s’adresse en priorité aux formateurs et coordonnateurs (salariés), qui interviennent dans des actions de formation linguistique financées par l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration) dans le cadre du CAI (contrat d’accueil et d’intégration) ou Hors CAI, ou dans les ateliers sociolinguistiques co financés par l’ACSE.

 

Les modules de formation sont également accessibles à d’autres formateurs (des actions de formation/insertion spécifiques des Conseils régionaux par exemple) ou à d’autres intervenants et à d’autres acteurs qui interviennent de façon directe ou indirecte, en amont ou en aval des formations linguistiques, et qui animent, pilotent, développent, soutiennent, coordonnent ou renseignent des dispositifs ou des actions de formation linguistique (co) financées par d’autres ministères ou par des collectivités territoriales, des institutions ou fondations ayant pour but de permettre au public migrant d’acquérir les compétences de communication orale et écrite et les compétences clés nécessaires pour son insertion sociale ou professionnelle ou pour la sécurisation de son parcours socio professionnel ou de formation.

 

 

Objectifs et contenus du nouveau dispositif de formation de formateurs FEI/DAIC :

 

Le contenu des modules de formation proposé dans ce catalogue a été défini par ECRIMED’, en réponse à un appel d’offres du FEI et de la DAIC, qui en a fixé les grands objectifs.

Les thèmes développés dans les modules se situent dans la spécificité de l’enseignement apprentissage du français (langue étrangère ou seconde) en direction du public migrant en situation d’insertion sociale et professionnelle, dans le pays d’accueil, en l’occurrence, la France.

« Les modules de formation ont pour objectif de permettre aux formateurs (salariés en priorité), ou aux autres acteurs intervenant auprès du public migrant de se perfectionner sur certains axes »[1]

Les axes choisis sont les suivants :

 

- La connaissance du contexte migratoire en France :

- évolution des politiques linguistiques dans le cadre des lois sur l’immigration, mais aussi dans celui des lois sur la formation linguistique des migrants ou sur la formation tout au long de la vie ;

- connaissance des dispositifs nationaux mis en place pour développer les compétences linguistiques ou les compétences clés des migrants, afin de mieux accompagner ces publics dans leur parcours d’insertion socioprofessionnelle et dans l’emploi.

Ces journées d’information sont plus particulièrement destinées aux acteurs de la formation tout au long de la vie, de l’intégration, de l’insertion, du travail ou de l’emploi, intervenant en amont (prescripteurs, dispositifs d’orientation, co financeurs d’actions linguistiques… ) ou en aval (secteurs de l’emploi, de l’insertion, entreprises … ) des formations linguistiques.

 

Ces intervenants peuvent être :

- responsables ou animateurs de centres de ressources,

- conseillers ou chargés de projets dans les Missions locales, les Pôles Emploi, les Maisons de la formation et de l’Emploi, les PLIE (projets locaux d’insertion par l’économique), les CUCS (contrats urbains de cohésion sociale), les PDAE (Plans départementaux d’accès à l’emploi) ;

- animateurs dans le secteur de l’IAE (insertion par l’activité économique),

- chargés de mission dans des OPCA, des syndicats patronaux, des accords de branche ou responsables de services formation d’entreprises …

 

- L’évaluation des compétences de communication orale et écrite des apprenants et la préparation à des diplômes (ou des certificats) de langue française reconnus, prescrits ou conseillés, reconnaissant officiellement les compétences en langue française (générale ou professionnelle) des migrants apprenants.

- Le développement des compétences communicatives et cognitives des apprenants en vue d’atteindre le niveau A1.1.

- Le développement des compétences communicatives, principalement à l’écrit, et le développement des compétences de base/compétences clés afférentes, pour permettre aux apprenants de passer du niveau A1.1 au niveau A1 du CECR.

Ces modules de formation sont plus particulièrement destinés aux formateurs intervenant auprès des publics non ou peu scolarisés dans leur pays d’origine, non ou peu lecteurs/scripteurs dans leur langue maternelle ou première.

- Le développement des compétences communicatives et linguistiques en vue d’atteindre les niveaux A1, A2, B1 ou B2 du CECR et de préparer les diplômes ou certificats de compétence en langue française correspondants.

Ces modules de formation sont plus particulièrement destinés aux formateurs intervenant auprès des publics scolarisés de façon significative dans leur pays d’origine.

 

- La gestion de l’hétérogénéité des publics en formation linguistique.

et l’exploitation de documents authentiques liés à la vie scolaire, sociale ou professionnelle des migrants ou de leurs enfants, à différents niveaux du CECR, y compris au niveau A1.1.

Ces modules de formation sont plus particulièrement destinés aux coordinateurs et aux formateurs intervenant dans les ASL (ateliers sociolinguistiques).

 

- Le suivi et l’accompagnement des apprenants dans leur progression, et le développement du « apprendre à apprendre » notamment par la constitution de portfolios.

Ce module peut concerner tous les acteurs de la formation et de l’insertion chargé du suivi et de la mise en place d’un parcours de formation, d’insertion et d’évolution professionnelle cohérent.

 

- Le développement et l’évaluation des compétences clés des apprenants dans le cadre de leur insertion sociale ou professionnelle, ou de leur évolution professionnelle ou de la sécurisation de leur parcours.

Ces modules de formation sont plus particulièrement destinés aux formateurs et aux acteurs de la formation et de l’insertion intervenant dans le cadre de la formation professionnelle tout au long de la vie, en centre de formation, en alternance ou en entreprise.

 

 

- La mise en place de (dispositifs de) formation en E learning - FOAD (Formation ouverte et à distance)

Ce module concerne plus particulièrement les coordinateurs pédagogiques en charge de l’ingénierie de formation, les responsables pédagogiques ou d’autres acteurs de la formation et de l’insertion intéressés par la diversification des modalités pédagogiques dans leur centre.

 

 

Organisation des formations et modalités d’inscription :

 

La gestion des dossiers et la coordination pédagogique ainsi que l’animation des sessions de formation sont assurés par ECRIMED’.

 

à L’offre de formation de formateurs est présentée en modules de formation courts (de 2 jours), fractionnables si nécessaires, pour permettre au plus grand nombre d’acteurs d’y participer. Ils sont cependant cumulables en vue d’une capitalisation dans le cadre de l’élaboration d’un parcours de formation. Ceci permettra à ceux qui le souhaitent ou qui disposent d’un plan de formation plus important (DIF non soldé par exemple) de réaliser un cycle de formation plus approfondi en combinant plusieurs modules, en fonction de l’évolution de leurs besoins.

 

Ces modules alterneront entre apports de contenu et applications pratiques afin que les intervenants et formateurs puissent rapidement exploiter les apports de la formation dans leur pratique professionnelle.

 

 

« Formation en intra »

Toute structure concernée peut contacter ECRIMED’ pour mettre sur pied une session de formation en interne, pour ses formateurs ou acteurs de la formation, de l’insertion ou de l’emploi, ou pour un regroupement de formateurs (d’acteurs) de plusieurs structures.

 

Lieu et dates

Ces formations peuvent se dérouler sur site, partout en France, dans le lieu géographiquement le plus approprié au plus grand nombre de participants.

Un intervenant d’ECRIMED’ se déplacera aux dates convenues entre ECRIMED’ et la structure demandeuse, dans le lieu choisi pour la formation, en autant qu’un groupe d’au minimum 8 participants soit assuré (16 maximum).

à Le choix du module incombe à la structure.

Des renseignements complémentaires à ceux donnés dans le catalogue peuvent bien entendu être obtenus au secrétariat d’ECRIMED’.

Le contenu du module choisi peut être ajusté à la demande des organisateurs et/ou des participants.

 

 

« Formation en inter »

Des formateurs (ou acteurs de la formation …) salariés peuvent s’inscrire individuellement en s’adressant directement au secrétariat d’ECRIMED’ qui recense les demandes.

 

Lieu et dates

Dans le cas d’un regroupement « d’individuels » sur une même thématique, la formation a lieu à Paris (pour un regroupement plus facile des acteurs des différentes régions).

Un calendrier des différentes sessions de formation est proposé dans un document séparé. Les personnes intéressées devront cocher le(s) module(s) de formation souhaité(s).

Le contenu des modules sera celui décrit dans le catalogue.

La formation aura lieu sous réserve d’accueillir au minimum 8 participants (16 maximum).

 

REMARQUE : sur des thèmes comme :

- la connaissance des publics migrants,

- l’évolution des politiques linguistiques dans le cadre des lois sur l’immigration, mais aussi dans celui des lois sur la formation tout au long de la vie,

- la connaissance des dispositifs mis en place pour développer les compétences linguistiques des migrants et des compétences clés,

- le cadre européen commun de références pour les langues …

pour des intervenants ayant besoin d’une information et non d’une formation,

des séances d’information d’une demi journée ou d’une journée pourront être organisées et comprendre un nombre plus important de personnes.

 

 

 

_______________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Dispositif de formation de formateurs et d’acteurs

intervenant auprès de publics migrants

dans le champ du développement des compétences

de communication en français (langue étrangère)

ou des compétences clés

 

 

 

Descriptif des modules

 

 

 

 

Connaissance du contexte

                                                                                  

 

- Comprendre le contexte migratoire actuel.

 

- Comprendre le cadre européen commun de références pour les langues (CECR).

 

- Connaissance de la langue et de la culture françaises                

 

- Développer ses compétences communicatives et cognitives en français au niveau A1.1 et se préparer aux épreuves du DILF (Diplôme initial de langue française).

 

- Développer ses compétences communicatives, cognitives et linguistiques en français pour passer du niveau A1.1 au niveau A1 et se préparer aux épreuves du DELF A1 (Diplôme d’études en langue française).

 

- Développer ses compétences communicatives et linguistiques en français pour passer du niveau A1 au niveau A2 et se préparer aux épreuves du DELF A2.

 

- Développer ses compétences communicatives et linguistiques en français au niveau B1 ou B2 du CECR et se préparer au diplôme de langue française correspondant.

 

 

Evaluation

                                                                                          

- Evaluer les compétences langagières et linguistiques des apprenants aux différents niveaux du CECR (du A1 au B2) pour les publics scolarisés.

Analyser et préparer les épreuves du DELF A1, DELF A2, DELF B1 ou DELF B2.

 

- Analyser et préparer les épreuves de certificats (TCF, TEF, TFI …) et d’autres diplômes (DFP/CCI, …) aux niveaux A1, A2, B1 ou B2.

 

- Evaluer une action de formation linguistique.

 

 

- Utiliser les techniques de correction phonétique pour faciliter l’expression et la communication (aux différents niveaux du CECR). 

 

- Enseigner et apprendre la grammaire (autrement) pour développer les compétences de communication (aux différents niveaux du CECR).

 

- Langue et insertion sociale ou professionnelle, langue et situation de travail

                                                                                                                  

 

- Exploiter des documents authentiques pour différents publics, dans différents contextes.

 

- Gérer l’hétérogénéité d’un groupe dans une action de formation/insertion à entrées et sorties permanentes, dans un ASL (atelier sociolinguistique)…

 

- Maîtriser le français en situation de travail ou pour une meilleure insertion professionnelle.

 

- Développer ses compétences clés pour une meilleure insertion sociale et professionnelle ou une sécurisation de son parcours professionnel.

 

- E-learning – FOAD    - TICE   

                                                               

- Mettre en place une formation linguistique modulable à distance ou dans un espace numérique dédié.

 

- Animer une formation linguistique modulable à distance ou dans un espace numérique dédié.

 

- Analyser et choisir un outil de formation linguistique à distance en fonction des besoins de l’apprenant.

 

 

Modules complémentaires :

connaissance et manipulation des TIC

(technologies d’information et de communication)

 

- Connaître et utiliser les outils de communication et de gestion des apprentissages.

 

- Mettre à jour sa connaissance sur les outils de communication à distance.

(Module complémentaire pour les formateurs débutants). 

 

 

Rappel

 

Les contenus des modules pourront être légèrement modifiés ou adaptés en fonction du public et du contexte d’exercice des intervenants.

 

Les modules sont indépendants les uns des autres. Ils sont proposés sur des durées de deux ou trois jours, fractionnables sur demande ou cumulables dans le cadre de l’élaboration d’un parcours de formation.

 

Concernant certains thèmes, pour des intervenants ayant besoin d’une information et non d’une formation,

des séances d’information d’une demi journée ou d’une journée pourront être organisées

et comprendre un nombre plus important de personnes.

 

 

 

Connaissance du contexte

 


Connaissance de la politique linguistique en France

Comprendre le contexte migratoire actuel

 

Les années 2000 ont vu de grands changements et une évolution dans la politique linguistique liée à l’immigration, en France mais aussi en Europe. De nouvelles lois, de nouvelles instances, de nouvelles institutions, et même un nouveau ministère en France, ont modifié la vision de l’intégration, le rapport et le droit à l’apprentissage de la langue du pays d’accueil, les droits et les devoirs du migrant en général. Les populations migrantes ont également changé. Elles sont de langues maternelles et de cultures très diverses parfois très éloignées du français, langue qu’elles n’ont parfois jamais entendu parler.

La connaissance de ce nouveau contexte migratoire semble indispensable lorsque l’on met en place un parcours de formation (linguistique), que l’on anime une formation en direction des primo arrivants, prescrite ou non, lorsque l’on a en charge, directement ou indirectement ce public.

 

Objectifs du module : avoir une connaissance

- du contexte migratoire : statistiques sur les flux, origines ethniques, culturelles, linguistiques …sur le rapport à la langue française et leur connaissance de celle-ci,

- des lois sur l’entrée, le séjour et l’installation durable des migrants,

- de l’évolution de la politique linguistique en direction des migrants en France et en Europe,

- des dispositifs de formation linguistique (et professionnelle) existants auxquels les migrants ont accès,

- des droits et devoirs des migrants primo arrivants,

- du contenu du contrat d’accueil et d’intégration (CAI) que signe « tout étranger admis pour la première fois au séjour en France et qui souhaite s'y maintenir durablement »,

- du niveau de langue et de connaissance culturelle requis pour vivre en France.

Module d’1 journée

Possibilité de transformer le module

en une (demi)journée d’information pour des intervenants non formateurs.

 

 

Comprendre le cadre européen commun de références pour les langues (CECR)

 

Publié en 2001, le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) est le fruit de plusieurs années de recherche linguistique menée par des experts et des praticiens de nombreux pays européens. L’approche nouvelle de l’enseignement et de l’apprentissage des langues, fondée sur la réussite d’une tâche à effectuer, est désormais adoptée en Europe et dans beaucoup d’autres pays dans le monde pour la conception de programmes, de diplômes et de certificats. (Le DILF, que doivent passer les primo arrivants, a été conçu selon ces principes.) Les descripteurs de compétence, classés sur une échelle de six niveaux, à l’oral et à l’écrit, sont aujourd’hui adoptés par la majorité des Ministères ou des institutions concernés par l’enseignement apprentissage des langues étrangères et la mobilité éducative et professionnelle. Il a déjà été traduit dans 36 langues et sert de référence pour l’apprentissage d’une langue étrangère dans 46 pays. Sa notoriété dépasse les frontières européennes. La maîtrise des notions définies par le CECR et des repères partagés par la plupart des prescripteurs et financeurs est donc indispensable pour le secteur de la formation aux migrants pour pouvoir travailler en partenariat efficace avec les différents acteurs de l’enseignement du français, de l’insertion ou du monde du travail. La construction d’un parcours de formation cohérent avec les apprenants en dépend.

 

Objectifs du module :

- comprendre les orientations didactiques du CECR (Cadre européen commun de référence pour les langues) ;

- comprendre la notion de tâche langagière ;

- se repérer dans les niveaux du CECR et comprendre la progression en fonction de la complexité de la tâche à accomplir, à l’oral et à l’écrit ;

- établir des conditions d’évaluation et des critères de réussite pour évaluer un niveau de compétence langagière dans la réussite d’une tâche, à l’oral et à l’écrit ;

- s’auto évaluer dans les langues que l’on a apprises ou acquises grâce au portfolio des langues ;

- comparer des épreuves d’évaluations des compétences et des productions à différents niveaux du CECR pour mieux en saisir les différences.

Module d’1 journée

Possibilité de transformer le module

en une demi-journée d’information pour des intervenants non formateurs

 

 

 

Connaissance de la langue et de la culture françaises

 

 

Développer ses compétences communicatives et cognitives au niveau A1.1

Se préparer aux épreuves du DILF (Diplôme initial de langue française)

 

Depuis le 1er janvier 2007, « tout étranger admis pour la première fois au séjour en France et qui souhaite s'y maintenir durablement » doit « préparer son intégration républicaine » en signant un contrat d’accueil et d’intégration (CAI). Le primo arrivant s’engage alors à suivre rapidement une formation civique et une formation linguistique, si l’auditeur qui le reçoit à l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration) évalue son niveau de communication en français inférieur au niveau A1.1 du CECR (Cadre européen commun de référence pour les langues). Il devra alors suivre des cours de français et obtenir le DILF (Diplôme initial de langue française) qui validera ses premiers acquis à l’oral et à l’écrit. Il pourra bénéficier de 400 heures de formation maximum, pour atteindre ce niveau et obtenir le DILF.

Ce diplôme peut aussi être préparé en dehors du CAI, sous d’autres modalités. Il s’adresse à tous les publics, en particulier les personnes non ou peu scolarisées qui souhaitent obtenir un premier diplôme (de l’Education Nationale) en langue française.

 

Objectifs du module :

- situer le niveau A1.1 dans l’échelle des niveaux du CECR ;

- définir les compétences communicatives à l’oral et à l’écrit et les compétences de base devant être maîtrisées pour réussir les tâches prévues par le niveau A1.1 du CECR ;

- développer les compétences cognitives nécessaires pour réussir les épreuves du DILF ;

- analyser et exploiter les outils didactiques conçus pour ces niveaux ;

- préparer les apprenants aux conditions d’évaluation du niveau A1.1 ;

- analyser les épreuves du DILF et préparer les apprenants à la passation des épreuves.

Module de 2 jours

fractionnable sur demande

Possibilité de transformer le module de formation

en une (demi)journée d’information pour des intervenants non formateurs

Possibilité d’ajouter une journée pour travailler de façon plus approfondie

l’analyse des épreuves du DILF et la préparation des apprenants à l’examen.

 

 

Développer ses compétences communicatives, cognitives et linguistiques

en français pour passer du niveau A1.1 au niveau A1
Se préparer aux épreuves du DELF A1 (Diplôme d’études en langue française)

 

Le niveau A1.1 est celui des premiers acquis en français oral ou écrit. Il a spécialement été conçu pour les personnes non ou peu scolarisées dans leur langue maternelle, pour qui le niveau A1, et la passation d’un diplôme de type DELF A1, sont des objectifs trop lointains et décourageants. Une fois le niveau A1.1 atteint, ces personnes peuvent ou doivent apprendre à réaliser des tâches langagières qui demandent la mobilisation d’une combinaison de compétences dans une situation plus complexe, où l’interaction entre des activités de compréhension orale et d’expression écrite, par exemple, posait un problème de surcharge cognitive au niveau A1.1.

Pour passer du niveau A1.1 au niveau A1, le formateur doit concevoir des tâches et des activités qui mobilisent de façon intégrée des capacités acquises de façon séparée et qui se révèleront utiles lorsqu’il faudra faire face à ce type de situation problème dans la vie quotidienne

 

Objectifs du module :

- comparer le niveau A1.1 et le niveau A1 du CECR ;

- analyser les situations problèmes et les compétences mobilisées pour la réussite d’une tâche langagière au niveau A1 ;

- définir les compétences communicatives à l’oral et à l’écrit, les compétences de base et les compétences clés nécessaires pour faire face aux situations problèmes de la vie quotidienne correspondant à ce niveau ;

- établir une progression pour passer du niveau A1.1 au niveau A1 (en passant par un « niveau virtuel « A1.2 ») et réussir les tâches prévues par le niveau A1 du CECR ;

- comparer les épreuves du DILF et du DELF A1 ;

- analyser et exploiter les outils didactiques conçus pour ce niveau ;

- préparer les apprenants aux conditions d’évaluation du DELF A1.

Module de 2 jours

Fractionnable sur demande

 

 

Développer ses compétences communicatives et linguistiques en français

pour passer du niveau A1 au niveau A2

Se préparer aux épreuves du DELF A2

 

Au niveau A2, les apprenants doivent pouvoir parler de leurs activités familiales, sociales mais aussi professionnelles. Ils doivent pouvoir décrire leur environnement, relater un événement, résumer leur formation ou leur parcours de vie, évoquer un sujet correspondant à un besoin immédiat, à l’oral et à l’écrit avec une plus grande aisance.

 

Objectifs du module :

- comparer le niveau A1 et le niveau A2 du CECR,

- analyser les situations problèmes et les compétences mobilisées pour la réussite d’une tâche langagière au niveau A2 ;

- définir les compétences communicatives et linguistiques à mobiliser à l’oral et à l’écrit pour passer du niveau A1 au niveau A2 ;

- établir une progression dans les objectifs à atteindre et les conditions d’évaluation par rapport au niveau A1 ;

- comparer les épreuves du DELF A1 et du DELF A2 ;

- développer les compétences clés nécessaires pour faire face aux situations problèmes correspondant à ce niveau de maîtrise de la langue dans la vie sociale et le monde professionnel ;

- analyser et exploiter les outils didactiques conçus pour ce niveau ;

- préparer les apprenants aux conditions d’évaluation du DELF A2.

Module de 2 jours

Fractionnable sur demande

 

 

Développer ses compétences communicatives et linguistiques en français

au niveau B1 ou B2 du CECR

Se préparer aux épreuves du DELF B1 ou B2

 

Le niveau B du CECR est le niveau « indépendant ». Le niveau B1 étant le « niveau seuil », le niveau à partir duquel le cadre a été construit, le niveau qui certifie que le locuteur « peut se débrouiller seul à l’oral et à l’écrit avec des locuteurs natifs, dans les pays où la langue est parlée, dans la plupart des situations de la vie courante dans le domaine familial, social, professionnel, éducationnel … ».

Il peut exposer un projet, analyser un problème, argumenter, réfuter …

Au niveau B2, il doit pouvoir réagir rapidement, « avec un certain degré de spontanéité », donner son point de vue construit sur un sujet d’actualité, commenter ou résumer un événement.

(C’est le niveau que doivent en principe atteindre les lycéens, dans la « langue vivante 1 », pour réussir le Bac ; c’est en principe le niveau minimal pour entrer dans une université étrangère.)

 

Objectifs du module :

- analyser les situations problèmes et les compétences mobilisées pour la réussite d’une tâche langagière au niveau B1 ou B2 ;

- définir les compétences communicatives et linguistiques et les compétences clés à mobiliser à l’oral et à l’écrit pour atteindre le niveau B1 ou B2 ;

- établir une progression dans les objectifs à atteindre et les conditions d’évaluation à mettre en place ;

- développer les compétences clés nécessaires pour faire face aux situations problèmes correspondant à ce niveau de maîtrise de la langue dans la vie sociale et le monde professionnel ;

- analyser et exploiter les outils didactiques conçus pour l’un ou l’autre de ces niveaux ;

- comparer les épreuves du DELF B1 et du DELF B2 ;

- préparer les apprenants aux conditions d’évaluation du DELF B1 ou B2.

Module de 2 jours

Fractionnable sur demande.

NB. La formation sera plus ou moins approfondie sur chacun des niveaux selon que l’on abordera l’un ou l’autre, ou l’un et l’autre.

 

 

 

Evaluation

 

 

 

Evaluer les compétences langagières et linguistiques des apprenants aux différents niveaux du CECR (du A1 au B2) pour les publics scolarisés

Analyser et préparer les épreuves du

DELF A1, DELF A2, DELF B1 ou DELF B2

 

Pour le public scolarisé dans sa langue maternelle ou première (à un niveau équivalent ou supérieur au niveau de scolarisation obligatoire en France), le niveau A1 est le premier niveau de compétence communicative et linguistique à l’oral ou à l’écrit. Mais les migrants peuvent aussi bénéficier de formations linguistiques correspondant au niveau A2 du CECR, et préparer, s’ils le souhaitent ou s’ils en ressentent le besoin ou la nécessité, pour leur vie personnelle, sociale, éducationnelle ou professionnelle, le DELF aux niveaux correspondants. Les DELF A1 et A2 étant pris en charge par l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration).

 

Le niveau B1 est considéré comme le « niveau seuil » en langue étrangère, niveau à partir duquel le locuteur non natif commence à être à l’aise, est indépendant dans ses recherches (de solutions) et peut « se débrouiller » dans la plupart des situations rencontrées où la langue cible est parlée.

Le niveau B2 est le niveau que devrait avoir un élève dans sa première langue étrangère (langue vivante1). A ce niveau l’apprenant doit pouvoir communiquer avec un locuteur natif avec un certain degré de spontanéité et d'aisance. C’est le niveau où, professionnellement, on est à l’aise, dans son domaine de spécialité (on doit pouvoir comprendre une discussion technique sans grand problème), dans des situations de travail variées.

 

Ce module sera centré sur l’analyse des épreuves et des conditions d’évaluation des DELF à l’oral et à l’écrit.

 

Objectifs du module :

- situer les niveaux A1, A2, B1, B2 dans l’échelle des niveaux du CECR ;

- définir les compétences communicatives et linguistiques, à l’oral et à l’écrit, et les compétences clés à mobiliser pour réussir les tâches prévues par les niveaux A1, A2, B1 et B2 du CECR ;

- analyser et comparer les épreuves du DELF A1/A2/B1/B2 ;

- analyser et exploiter les outils didactiques conçus pour ces différents niveaux.

 

Module global de 2 jours

fractionnable sur demande

Ou

Possibilité de transformer le module de formation

en une (demi)journée d’information pour des intervenants non formateurs

 

Possibilité de mettre sur pied des modules de 2 jours par niveau

fractionnable sur demande

pour un travail plus approfondi sur les épreuves et sur leur préparation.

 

 

Analyser et préparer les épreuves de certificats (TCF, TEF, TFI …)

et d’autres diplômes (DFP/CCI, …) à différents niveaux du CECR

 

 

D’autres certificats sous forme de tests, mais aussi d’autres diplômes peuvent être préparés pour valider une compétence communicative à différents niveaux du CECR. Ils correspondent parfois mieux aux besoins et aux disponibilités des migrants qui veulent une certification officielle de leurs compétences en français parfois plus spécifique, ou un diplôme plus centré sur l’aspect professionnel de la communication en français ou sur un métier (DFP tourisme et hôtellerie, secrétariat …).

 

De nombreux migrants souhaitent également pouvoir préparer des certifications pour des métiers dits « en tension » : CQP (certificat de qualification professionnelle) de différentes branches professionnelles (sécurité, sport, bâtiment …), diplômes professionnels de type DPAS (Diplôme Professionnel d'Aide-soignant) ou DEAVS (Diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Vie Sociale), permis ou licence cariste…(la liste n’est pas exhaustive) ou encore préparer la reprise de cours pour obtenir des équivalences universitaires.

 

Objectifs du module :

- définir les compétences communicatives et linguistiques devant être maîtrisées et les compétences clés devant être mobilisées à l’oral et à l’écrit, pour réussir les épreuves des différents certificats ou diplômes sus cités (ou d’autres) ;

- analyser et comparer les épreuves ;

- analyser et exploiter les outils didactiques conçus pour ces différents certificats ou diplômes.

Module de 2 jours par type de certificats ou diplômes

fractionnable sur demande

 

 

Evaluer une action de formation linguistique.

 

L’évaluation faisant partie intégrante de la formation (linguistique), la démarche évaluative et auto évaluative accompagne la démarche pédagogique et accompagne l’apprenant dans sa progression. Mais différents types d’évaluation peuvent être mis en place à différents moments du parcours. Leur fonction sera différente et ils seront tous efficaces à condition d’être en cohérence avec les objectifs visés et les contenus abordés.

 

 

Objectifs du module :

 

Evaluer les compétences des apprenants

- clarifier les enjeux pédagogiques d’une démarche d’évaluation ;

- situer les différents temps, types et fonctions de l’évaluation ;

- appréhender et comparer des référentiels d’évaluation linguistique (notamment en fonction du niveau de scolarisation des publics) ;

- évaluer les différentes compétences des apprenants à différents niveaux en fonction des conditions d'évaluation des tâches langagières nécessitant la mobilisation de diverses compétences (communicatives, linguistiques, compétences de base, compétences clés …)

- mettre en place une démarche évaluative, co évaluative et auto évaluative des compétences acquises grâce à la démarche « portfolio ».

 

Evaluer son action de formation

- définir une progression dans l’enseignement/apprentissage de la langue orale et écrite en fonction des acquis des publics et des contraintes de temps ;

- construire des outils de suivi de l’action de formation pour se donner les moyens d’évaluer, pendant la durée du parcours de formation, l’atteinte des objectifs et de les réorienter au besoin.

 

Module de 2 ou 3 jours

fractionnable sur demande

 

 

 

Spécialisation

 

 

Utiliser les techniques de correction phonétique pour faciliter l’expression et la communication (aux différents niveaux du CECR)

 

De plus en plus de migrants primo arrivants sont non ou peu communicants à l’oral quand ils débutent les cours et leur système linguistique et phonologique est très éloigné de la langue française. Des séances régulières de correction phonétique sont parfois nécessaires pour débloquer l’expression, pour faciliter la compréhension, mais aussi pour faciliter le passage de l’oral à l’écrit.

 

Objectifs du module :

- s’interroger sur le fonctionnement de la langue à l’oral en français ;

- analyser le rythme, l’intonation, la structuration syllabique du groupe sonore, l’accentuation en français ;

- analyser le système phonologique du français et le comparer avec d’autres langues ;

- repérer chez les apprenants les obstacles à la communication en français (rythme, intonation, structuration syllabique, accentuation …) ;

- faire une analyse comparée des erreurs des apprenants en fonction de leur système phonologique et poser un diagnostic ;

- préparer et animer des activités de correction phonétique graduées, tant du point de vue de la compréhension orale que de la production ;

- utiliser différents modes de correction phonétique des phonèmes fondamentaux du français ;

- analyser, comparer et exploiter des outils de phonétique corrective existants et les adapter aux difficultés particulières de ses apprenants en fonction d’une grille d’analyse des erreurs.

 

Module de 2 jours

fractionnable sur demande

 

 

Enseigner et apprendre la grammaire (autrement) pour développer les compétences de communication (aux différents niveaux du CECR)

 

La grammaire est le résultat des règles et des régularités que les individus établissent pour s'entendre et vivre en communauté. Il convient donc d’analyser les usages de la langue, dans des situations de communication concrètes, pour voir comment ils se stabilisent et comment on peut les classer. Les apprenants pourront ainsi relier les intentions de communication des locuteurs aux formes grammaticales qu’ils utilisent.

 

En entrant dans la grammaire par le contexte et donc le sens que revêt, dans son environnement, la forme grammaticale, les apprenants apprennent à découvrir les régularités du système syntaxique et morphologique du français et à construire, avec vous, les règles de fonctionnement de la langue. Ils découvriront que c'est l'accumulation de régularités qui génère les normes, que ce soit en français ou dans leur langue maternelle.

Cette approche de la grammaire concerne aussi bien la langue orale que la langue écrite.

 

Objectifs du module :

- aborder la grammaire par le sens et relier intentions de communication et actes de paroles aux formes linguistiques et grammaticales utilisées à l’oral et à l’écrit ;

- (faire) découvrir les régularités du système syntaxique et morphologique du français ;

- co-construire, avec les apprenants, les règles de fonctionnement de la langue : régularités et variabilité, normes et règles ;

- comparer le fonctionnement de la langue française et d’autres langues ;

- analyser des outils existants pour l’enseignement/apprentissage de la grammaire à différents niveaux du CECR (cadre européen commun de référence pour les langues).

 

Module de 2 jours

fractionnable sur demande

 

 

 

Langue et insertion sociale ou professionnelle,

langue et situation de travail 

 

 

Exploiter des documents authentiques pour différents publics ou contextes

 

 

Les «méthodes de langue » doivent toutes être complétées de documents qui font partie de la vie quotidienne du migrant en France. Mais encore faut-il savoir comment les choisir, quand et comment les exploiter.

L’apprentissage du français en vue d’une insertion sociale ou professionnelle nécessite aussi que l’on travaille à partir de documents authentiques.

Ce module portera sur le choix et la « didactisation » du document brut : préparation pédagogique et/ou « nettoyage du bruit » du document choisi à des fins didactiques.

 

Objectifs du module :

- Repérer, choisir et exploiter un document authentique en fonction :

- de l’objectif d’insertion,

- de l’objectif d’apprentissage,

- de la compétence à développer : compréhension, interaction ou expression orale, compréhension ou expression écrite,

- du point linguistique spécifique traité dans une séquence pédagogique : grammaire, lexique, phonétique …

- de l’exploitation du support : écrit, audio, audiovisuel, numérique ou multimédia,

- Exploiter des documents à différents niveaux (CECR) d’apprentissage du français ;

- Préparer des activités de systématisation en amont ou en aval de l’exploitation du document choisi.

 

NB. En fonction de la situation (insertion sociale, en situation professionnelle, français sur objectifs spécifiques…) nous pourrons nous concentrer sur tel ou tel type de documents, y compris travailler à partir de documents fournis par les stagiaires.

Module de 2 jours

fractionnable sur demande

 

 

 

Gérer l’hétérogénéité d’un groupe dans une action de formation/insertion à entrées et sorties permanentes, dans un ASL (atelier sociolinguistique)…

 

L’objectif de ce module est de trouver des réponses efficaces à la gestion des entrées et sorties permanentes et des solutions au problème que pose l’hétérogénéité des publics adultes au sein des formations linguistiques.

Nous travaillerons ensemble sur les moyens de mettre en place une pédagogie différenciée dans le développement des compétences communicatives et linguistiques, à l’oral et à l’écrit, et des autres compétences clés, et de définir les critères qui permettent le regroupement d’apprenants de « niveaux » différents, l’atteinte d’un objectif à différents degrés à partir d’outils communs.

 

Objectifs du module :

- Définir ce que l’on entend par « niveaux » :

- niveaux de maîtrise de la langue française, à l’oral et/ou à l’écrit,

- niveaux de maîtrise des compétences de base, des compétences clés ;

- Mettre en place une pédagogie différenciée dans le développement des compétences communicatives et linguistiques à l’oral et à l’écrit et des autres compétences clés, pour être autonome dans une situation donnée (sociale ou professionnelle) ;

- Définir des critères permettant le regroupement d’apprenants de « niveaux » différents ;

- Réaliser une tâche langagière commune à différents degrés à partir d’outils communs ;

- Mettre en place des ateliers d’intérêt commun en fonction des besoins en développement de compétences de chacun, centrés sur une tâche commune, un projet ou un intérêt partagé, en respectant le rythme de chacun ;

- Alterner tâches communes et activités d’apprentissages différenciées : lecture, écriture, numératie, raisonnement logique… mais aussi expression de soi, apprentissage de l’autonomie…

 

 

 

Maîtriser le français en situation de travail

ou pour une meilleure insertion professionnelle

 

Pour que le migrant qui le souhaite intègre le plus rapidement possible le monde du travail et y développe ses compétences, il est nécessaire d’orienter la formation linguistique vers des objectifs spécifiques, en lien direct avec les besoins langagiers en contexte socio professionnel.

La réforme de la loi du 4 mai 2004 concernant la formation professionnelle inclut la maîtrise de la langue française en milieu de travail parmi les compétences à développer dans le cadre de la formation continue en entreprise. Cela nécessite qu’avant de mettre sur pied une formation linguistique, on analyse les besoins, (observations des situations de travail, entretiens avec les acteurs concernés, avec la hiérarchie de proximité), on définisse les tâches qui requièrent un niveau (à définir) de compétence langagière à l’oral et à l’écrit ou de tout autre compétence clé, pour que le salarié puisse fonctionner de manière autonome, en toute sécurité. Il faut alors évaluer les acquis des apprenants à la recherche d’un emploi (ou salariés) en termes de compétences clés, transversales à différents métiers (dans le cas de formation visant l’insertion professionnelle et l’accès à l’emploi en général) ou spécifique à un métier ou à une profession (dans le cas d’une formation sur poste de travail, pour une sécurisation du parcours…), définir les compétences à mobiliser dans les différentes tâches et mettre en place un programme de formation en conséquence.

 

 

 

Objectifs du module :

- intégrer les compétences langagières exigées pour s’insérer professionnellement dans la conception d’un parcours de formation linguistique ;

- analyser les situations de travail correspondant aux métiers ou postes souhaités ou visés par les migrants;

- analyser les besoins (langagiers) dans les situations de communication en français en situation socioprofessionnelle, à l’oral et à l’écrit, pour concevoir des tâches à exploiter « en classe » et des séquences pédagogiques en conséquence ;

- analyse des compétences langagières et autres compétences clés (cognitives, mathématiques, culturelles…) à mobiliser dans différentes situations de communication socioprofessionnelle, à l’oral et à l’écrit ;

- mettre en relation la complexité des tâches à effectuer et le niveau de compétence qu’elles requièrent, à l’oral et à l’écrit, pour que le salarié puisse fonctionner en toute sécurité en situation de travail de plus en plus autonome.

Module de 2 jours

fractionnable sur demande

Possibilité de transformer le module de formation

en une (demi)journée d’information pour des intervenants non formateurs

 

 

 

Développer ses compétences clés pour une meilleure insertion professionnelle

ou une sécurisation de son parcours professionnel

 

La maîtrise des compétences clés constitue un enjeu majeur en termes d’insertion, d’accès ou de maintien dans l’emploi, de sécurisation des parcours professionnels et d’accès à une formation qualifiante. Liée à la GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences), cette notion est très présente dans la réflexion de la formation tout au long de la vie. Se servir d’outils de manière interactive (la langue étant l’un de ces outils), interagir dans des groupes hétérogènes (incluant des groupes de langues et de cultures étrangères, pour les uns et pour les autres), agir de façon autonome.

Telles sont les exigences pour évoluer dans la société moderne, s’adapter aux situations nouvelles, à l’évolution des technologies et aux nouveaux modes d’organisation des entreprises, pour trouver un emploi et le garder. « Le développement durable et la cohésion sociale dépendent fondamentalement des compétences de toute la population », c’est ce qu’ont déclaré communément tous les ministres de l’Education des pays de l’OCDE, en 2003, lors de la publication du rapport final sur la Définition et la sélection des compétences clés. L’approche par compétences, déjà présente dans les travaux du Conseil de l’Europe constitue un atout pour le formateur qui lui permet de lier plus aisément situation professionnelle (ou sociale) et situation d’apprentissage.

 

Objectifs du module :

- comprendre la notion de « compétence » et ses implications pour la formation ;

- analyser la notion de compétences clés, et les différentes approches : OCDE, Commission et Parlement européens, France (DGEFP) ;

- analyser les différences qu’impliquent un contrôle des connaissances et une évaluation des compétences ;

- repérer et analyser les compétences clés du public en formation faiblement scolarisé, ayant (eu) peu de contact avec le monde de l’écrit et de l’abstraction ;

- développer des compétences clés des apprenants en fonction de leur projet ;

- répondre à la demande d’une entreprise en développant les compétences clés des apprenants ;

- travailler la réflexivité pour la prise de conscience et le développement des compétences de l’apprenant ;

- utiliser la « technique » du portfolio comme support de « conscientisation ».

 

Module de 2 jours

fractionnable sur demande.

Possibilité de transformer le module de formation

en une (demi)journée d’information pour des intervenants non formateurs

 

 

 

E-learning, FOAD et utilisation des TICE

(Technologies d’information et de communication éducatives).

 

 

Mettre en place une formation linguistique modulable à distance

ou dans un espace numérique dédié

 

Offrir des formations linguistiques en dehors de la présence (physique) constante d’un formateur en face à face pédagogique permet de diversifier les modes d’apprentissage, les lieux de formation et contribue à l’autonomisation de l’apprenant. Dans ce module, nous aborderons les situations où l’apprenant peut travailler seul chez lui et/ou dans des lieux spécifiques comme des EPN (espaces publics numériques) ou des centres de ressources et d’autoformation.

Il s’agit d’aider les responsables pédagogiques et les formateurs à mettre en place, dans leur environnement, des formations à distance existantes, et d’assurer avec un maximum de qualité et d’efficacité, l’animation de ces formations ainsi que l’accompagnement et le suivi des apprenants.

 

Objectifs du module :

- analyser les besoins des apprenants en matière de communication orale ou écrite en français ;

- définir le public, notamment en fonction de son niveau de compétence communicative à l’oral et à l’écrit, et de son degré d’autonomie d’apprentissage ;

- analyser la démarche pédagogique et les éléments constitutifs des ressources disponibles ;

- choisir des ressources pédagogiques en fonction des caractéristiques de l’apprenant et de ses besoins en matière d’intégration linguistique et d’insertion sociale ou professionnelle ;

- définir une stratégie adaptée au public et à la situation d’apprentissage permettant une utilisation pertinente et efficace des ressources pédagogiques choisies ;

- réfléchir à l’adéquation entre la stratégie pédagogique adoptée, les besoins de l’apprenant, les ressources pédagogiques choisies et l’équipement disponible dans le lieu d’accueil (ou chez l’apprenant).

Module de 2 jours

fractionnable sur demande

Possibilité de transformer le module de formation

en une (demi)journée d’information pour des intervenants non formateurs

 

 

 

Animer une formation linguistique modulable à distance

ou dans un espace numérique dédié

 

Objectifs du module :

- analyser les contraintes technologiques, psychologiques et cognitives liées à l’apprentissage à distance ;

- prendre en compte les difficultés spécifiques d’un apprenant à distance et lui apporter un appui adapté ;

- gérer le suivi individuel et collectif des apprentissages en utilisant les outils de communication disponibles : téléphonie via Internet, audio et visio conférence, partage de documents, suivi de correction, tutorat et gestion des apprentissages sur une plateforme de formation à distance, etc.).

 

Module de 2 jours,

fractionnable sur demande

 

 

 

Choisir un outil de formation linguistique à distance

en fonction des besoins de l’apprenant

 

Objectifs du module :

- analyser les besoins de l’apprenant ;

- définir le niveau de compétence communicative de l’apprenant à l’oral et à l’écrit ;

- définir son degré d’autonomie d’apprentissage ;

- définir l’objectif à atteindre et planifier avec l’apprenant le rythme et les modalités d’accompagnement et de suivi ;

- analyser les outils existants, disponibles par téléchargement (gratuit ou non) ou dans le commerce ;

- analyser les systèmes d’autoformation en ligne, (e Learning) dédiés à l’apprentissage du français langue étrangère et à l’alphabétisation ;

- choisir l’outil ou les outils le(s) plus adapté(s) en fonction des besoins et des contraintes (de lieu, de temps, d’équipement…) de l’apprenant ;

- exploiter les sources d’information et les documents authentiques (écrits, audiovisuels, émissions de radio ou de télévision…) disponibles via Internet en fonction des besoins de l’apprenant ou d’une thématique ;

- travailler sur les outils repérés.

Module de 2 (ou 3) jours,

fractionnable sur demande

(En collaboration avec l’association FAIRE)

 

Modules complémentaires 

  

Connaissance et manipulation des TIC

(Technologies d’information et de communication)

 

Les formateurs en charge de l’animation d’un cours à distance ou d’un espace numérique doivent connaître les outils disponibles et les maîtriser suffisamment pour en tirer le maximum d’efficacité auprès des apprenants, sans appréhension ni risque.

 

 

Connaître et utiliser les outils de communication et de gestion des apprentissages

 

Objectifs du module :

- découvrir les caractéristiques techniques et manipuler les outils de communication synchrones et asynchrones disponibles en formation à distance ;

- découvrir les caractéristiques techniques et manipuler les outils de gestion des apprentissages en formation à distance sur une plateforme (Learning Management System / Content Management System) ;

- prendre conscience des avantages et des contraintes de ces outils dans une situation d’apprentissage à distance.

 

Module de 2 jours,

fractionnable sur demande

 

 

Mettre à jour sa connaissance sur les outils de communication à distance

 

Objectifs du module :

- connaître les outils d’information et de communication grand public, téléchargeables (gratuitement) : téléphonie, audio et visio conférence, partage de document, partage d’agenda, forum et clavardage (chat), plate forme de télé enseignement, bibliothèque virtuelle…

- analyser les outils TICE les plus adaptés à la démarche ou aux autres outils pédagogiques choisis par l'organisme ou à l’équipement disponible dans le lieu d’accueil (ou chez l’apprenant).

 

Module d’1 journée

 

 

 

Tout renseignement complémentaire peut être obtenu auprès d'ECRIMED'

 

Téléphone : 01 47 07 77 12  //  06 81 96 30 19

Courriel : ecrimed@gmail.com  //  avicher.ecrimed@gmail.com

 

 


[1]              Extrait du cahier des charges Dispositifs de formation de formateurs FEI/DAIC.

Si vous souhaitez recevoir un des articles renseignés ci-dessus, merci d'adresser votre requête à ecrimed@gmail.com en spécifiant le titre de l'article souhaité.

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus